Vous me voyez ? De Ouaga à New-York. Nouveaux regards sur Saint-Michel

Nouvelle exposition temporaire
Mardi 31 Janvier 2017, from 11:00 to 18:00

Exposition-dossier présentée du 31 janvier au 30 avril 2017

Elles et ils ont en commun d’être arrivés à Bordeaux en provenance d’autres pays, depuis quelques mois ou quelques années, et de se croiser à Saint-Michel. Pour cette exposition, avec chacun sa sensibilité, sa culture et son expérience, ils ont écrit et photographié pour dire ce qu’ils voyaient ici, dans un quartier historiquement populaire, qui est en train de changer, de se gentrifier dit-on. Un regard qui implique pour eux des allers-retours entre ce quartier français et l’Espagne, la Syrie, le Mali, les États-Unis, l’Inde, l’Algérie, l’Italie, le Burkina Faso et l’Argentine. Les visions de ces nouveaux Bordelais sont libres et singulières, elles invitent à se décaler des bruits du temps présent.

Maimouna, dessin Patrice Cablat, © Mairie de Bordeaux

Le projet est né d'échanges noués en 2015 entre deux artistes bordelais, Christophe Dabitch écrivain et scénariste de bande dessinée et Christophe Goussard photographe et les coordinateurs d'une association parisienne implantée à Belleville - Ménilmontant : trajectoire - Mémoire et culture. Ils donnent la parole à des primo-arrivants qui « racontent » leur Saint-Michel, à travers l'écriture, la photographie et le dessin. Chacun des récits recueillis est une réponse personnelle, souvent intime, aux questions posées et débattues ensemble. Comment ceux qui arrivent en France et à Bordeaux regardent-ils le quartier Saint-Michel ? Comment voient-ils les « indigènes », comment sont-ils accueillis, comment s'inscrivent-ils dans le lieu ? comment analysent-ils ce qu'ils voient en lien avec leur culture d'origine et leurs anciens quartiers ?

  

Teaser "Vous me voyez ? ", réalisé par ©MonAgenda.com

D'autres artistes ont aussi accompagné ce projet : Eric Bonneau (son), Patrice Cablat (dessin), Jérôme Dalle-Mulle (vidéo), et Beata Umubyeyi-Maitresse (texte). En parallèle, des partenaires associatifs, culturels et patrimoniaux de Marseille et Bordeaux ont imaginé une déclinaison de cette expérience foncée sur une démarche participative au sein d'un quartier emblématique de la tradition d'accueil des étrangers dans ces deux villes.

Ce projet a pu voir le jour grâce à l'association Trajectoire, qui a initié en 2014 à Paris, Bordeaux et Marseille un projet artistique avec des primo-arrivants accueillis dans le cadre d'ateliers sociolinguistiques intitulé « Trajectoires migrantes et terres d'accueil » présenté à la BnF en 2015. Mais aussi grâce au Rahmi (Réseau Aquitain pour l'Histoire et la Mémoire de l'Immigration ), l'ALIFS (Association du Lien Interculturel Familial et Social).

Entrée libre.

 

    Réseau aquitain pour l'histoire et la mémoire de l'immigration   


AUTOUR DE L’EXPOSITION