"La Jeunesse de Bacchus", 1884

D’après William Bouguereau (1825-1905)
Photogravure, impression en couleurs, 1886. Fonds Goupil inv. 93.I.2.26

William Bouguereau, né à La Rochelle, passe une partie de sa jeunesse à Bordeaux où son père s’est installé comme négociant. Après quatre années d’étude à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, il obtient le prix de Rome en 1850. Très vite, il devient un artiste connu et apprécié du grand public. Peintre académique, il aime les sujets de la mythologie gréco-romaine, comme ici La Jeunesse de Bacchus, qui sont des prétextes à représenter des corps dénudés à l’anatomie parfaite.

Bouguereau signe un contrat d’exclusivité  avec Adolphe Goupil. Ce dernier, qui possède aussi une galerie d’objets d’art, devient son marchand préférentiel et reproduit dans ses ateliers la quasi totalité de ses œuvres par les différentes techniques de l’époque. Par exemple, le tableau La Jeunesse de Bacchus a été reproduit en photogravure. La photogravure est alors un procédé moderne de reproduction photomécanique qui allie la précision de la photographie et la stabilité de l’image d’une gravure traditionnelle. Editées souvent en couleurs ces images, largement diffusées,  servent à la décoration des appartements bourgeois.

La Jeunesse de Bacchus, 1884, d'après Bouguereau

La Jeunesse de Bacchus, 1884, d'après Bouguereau, musée d'Aquitaine