Guyennois d'or d'Édouard III

2e moitié du XIVe siècle. Or. Inventaire : D.91.19.61

Monnaie anglo-gasconne du XIVe siècle, cette pièce d'or représente la Guyenne anglo-gasconne à l'époque où Édouard III est roi d'Angleterre (1327-1377) et son fils Édouard de Woodstock (1330-1376) est prince d'Aquitaine (de 1362 à 1372). Élu par Froissart "le plus magnifique Seigneur de son temps" et immortalisé plus tard par Shakespeare sous le nom de "Prince Noir" à cause de son armure sombre, ce vaillant chevalier  fut célèbre pendant la guerre de Cent Ans par ses "chevauchées" destructrices qui lui permirent de reconquérir presque tout le territoire de l'Aquitaine du XIIe siècle.

Dès l'âge de 16 ans il s'était distingué à la bataille de Crécy, et en 1355, alors qu'il vient d'être nommé lieutenant de Gascogne,  il émet les "léopards d'or et d'argent" frappés à Bordeaux afin de se démarquer de la monnaie d'Outre-Manche. Puis après sa victoire sur Jean le Bon à Poitiers en 1362, il fait frapper des "guyennois d'or et d'argent" à l'effigie du prince d'Aquitaine "marchant à droite avec deux léopards sous ses pieds", symboles de ses victoires et du rôle de capitale de Bordeaux. Ces monnaies prennent alors une signification politique car elles représentent la Guyenne anglo-gasconne et deviennent vraiment originales.

Pourtant, après une expédition victorieuse en Castille, le Prince Noir dut se retirer en 1372, miné par la maladie. Deux ans plus tard ce fut la fin de la principauté d'Aquitaine et il mourut en 1376 à 46 ans.

Guyennois d'or d'Édouard III. 2e moitié du XIVe siècle. Or. Photo L. Gauhtier, mairie de Bordeaux

Guyennois d'or d'Édouard III. 2e moitié du XIVe siècle. Or. Photo L. Gauhtier, mairie de Bordeaux, musée d'aquitaine